Fermeture des Marchés : Le président du Goha répond aux maires de Matoto et N’zérékoré

C’est sur la page Facebook du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA), que Chérif Mohamed Abdallah Haïdara a répondu ce dimanche 8 novembre, aux maires de Matoto et N’zérékoré, qui intiment aux commerçants d’ouvrir leurs boutiques et magasins, sous peine de recevoir des sanctions.

Le président du GOHA, déclare qu’ils (les commerçants ndlr), ne céderons à aucune intimidation: « Nous disons à ces deux personnes qui se font appeler maires, qu’ils se trompent d’époque. Nous ne céderons à aucune intimidation, à aucune menace d’un maire, d’un préfet ou un gouverneur. S’ils pensent que c’est eux qui ont donné les moyens aux opérateurs économiques pour faire leurs activités, ils n’ont qu’à les faire sortir de leurs boutiques et magasins pour donner à d’autres. S’ils se hasardent à toucher à un seul commerçant, notre réplique sera à la hauteur de l’attaque. »

Poursuivant, il rappelle que: « Pendant la campagne et après l’élection présidentielle du 18 octobre dernier, des boutiques et magasins mais aussi des maisons ont été pillés et incendiés à Kankan, Conakry, N’zérékoré, Kissidougou, Macenta, Kolaboui(Boké)».

Plus loin, il menace par ces mots : « Si on touche à un seul cheveux d’un commerçant qui a fermé sa place ou on touche sa boutique, que tous les commerçants refusent de payer les taxes dans tout le pays. Désormais on répliquera coup pour coup. ».

« Les boutiques et magasins resteront fermés aussi longtemps que nous ne serons pas rassurés de la sécurité des commerçants et de leurs biens », a-t-il conclu.

Comments are closed.