Ousmane Gaoual : « Si la Cour constitutionnelle ne dit pas le droit…ça risque d’embraser ce pays »

Selon des informations relayées par certains médias de la place, la Cour constitutionnelle pourrait proclamer ce samedi, les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier. Dans un entretien qu’il a accordé à nos confrères de Guineematin, le responsable de la cellule de communication de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), s’est exprimé sur ce que son parti fera en fonction du verdict de la Cour.

Dans un français simple et accessible à tout le monde, Ousmane Gaoual DIALLO laisse  entendre que la Cour constitutionnelle est devant un choix « assez simple ». Soit explique-t-il, « elle choisit la vérité des urnes, elle contribue au renforcement de la démocratie et de la paix sociale, ou elle choisit la vérité d’Alpha Condé en mettant en cause la paix sociale, la stabilité, le progrès et la démocratie dans ce pays ».

L’ancien député uninominal de la préfecture de Gaoual, indique que c’est un choix important que cette cour devra faire.

« Nous rappelons aux juges leur responsabilité quant à la stabilité, la paix sociale et le renforcement de la démocratie dans ce pays. Alors, il leur appartient de voir, de décider dans quelle direction ils vont aller. Soit ils continuent sur la lancée des pyromanes qui sont la CENI, les magistrats véreux qui ont présidé les CACV, tous ces administrateurs territoriaux et ces ministres zélés, ou ils choisissent la voie de la sagesse, celle qui va renforcer la paix et la démocratie. Et pour ça, il n’y a pas d’autre alternative que la vérité des urnes ».

L’UFDG demande que son candidat, Cellou Dalein Diallo, soit déclaré Président élu de la République de Guinée, sans quoi elle va « continuer la protestation jusqu’à ce que la vérité des urnes soit rétablie. Si la Cour constitutionnelle ne dit pas le droit, les manifestations vont s’amplifier, et ça risque d’embraser ce pays », a martelé Ousmane Gaoual, au micro de Guineematin.

Tous les regards sont maintenant tournés vers la Cour constitutionnelle. Wait and see !

Saïdou DIALLO 

Comments are closed.