N’zérékoré : Un ultimatum de 24h donné aux commerçants pour la réouverture des

HomeRégionsEconomie

N’zérékoré : Un ultimatum de 24h donné aux commerçants pour la réouverture des

Ce jeudi 6 novembre 2020, lors d’une visite au grand marché, le maire de N’zérékoré, après avoir ordonné de marquer les lieux de ventes encore fermés,

Guinée/ l’endettement à 4 milliards USD : « Il n’y a pas péril en la demeure », réagit l’universitaire Dr Facinet Conté
La gestion des finances publiques comme élément de la bonne gouvernance financière (Chronique)
Coronavirus : Le chiffre d’affaire de Guinée Games va être impacté de l’ordre de 60 à 70% selon Xénophane Canteau Directeur du Développement

Ce jeudi 6 novembre 2020, lors d’une visite au grand marché, le maire de N’zérékoré, après avoir ordonné de marquer les lieux de ventes encore fermés, intime les commerçants à ouvrir leurs boutiques, au risque de perdre leurs places.

Pour Moriba Albert, cette fermeture des lieux de ventes est synonyme de sabotage : « Volontairement, ils veulent saboter le commerce et ils ont fait exprès de fermer. Ça ne va pas marcher avec nous. Je ne sais pas pour quel objectif ils ont fermé mais ils doivent au moins informer la mairie, la chambre de commerce ou l’administrateur du marché ».

Poursuivant, il donne un ultimatum : « On leur donne 24 heures, si le lendemain comme aujourd’hui, les tables ne sont pas occupées, on va redistribuer la place à d’autres personnes ».

Les commerçants à leur tour se disent indignés par la décision du maire, avant d’affirmer que le manque de sécurité règne dans cette ville, depuis le pillages des boutiques et magasins lors des dernières violences post-électorales.

« On ne se sent pas en sécurité. Ils ont laissé les gens voler nos biens, et ceux qui ont été arrêtés ont recouvré leur liberté. Dans ce climat d’insécurité on ne peut pas ouvrir comme ça. La décision du maire est une insulte contre nous les commerçants », déclare Sow Mamadou Sadio.

De son côté, la chambre régionale du commerce à travers son président, pointe du doigt le maire sur le non respect de son engagement vis à vis des commerçants :  « le maire n’a pas respecté son engagement, celui de protéger les commerçants et leurs biens », dénonce Makan Camara. Des propos rapportés par nos confrères de Mosaïqueguinee.

Reste à savoir si la décision du maire sera respectée les jours à venir.

Aïssatou Djibril