Violences Barbares À Kankan: Quand L’État Laisse Un Groupuscule Semer La Terreur

HomePolitiqueRégions

Violences Barbares À Kankan: Quand L’État Laisse Un Groupuscule Semer La Terreur

Plus rien ne va dans la capitale de la savane guinéenne depuis la visite avortée du chef de file de l’opposition dimanche. Des jeunes à habillés à l’e

Guinée : Abe Sylla empêché de sortir du territoire guinéen
Guinée : Mariame Diallo menacée puis recherchée par les gendarmes suite à la fuite de son amie Aminata Diakité coordinatrice du FNDC de Bouka-kankama
De Mandela à Bokassa, le masque est tombé (Tribune)

Plus rien ne va dans la capitale de la savane guinéenne depuis la visite avortée du chef de file de l’opposition dimanche. Des jeunes à habillés à l’effigie du RPG arc en ciel font régner la terreur dans la ville sans être inquiété par la puissance publique.

Ce lundi, c’est le quartier Missira qui paye le lourd tribut des violences pré-électorales. Sur place on rapporte l’incendie de plusieurs maisons, boutiques et kiosques appartenant à des militants de l’UFDG. On note également plus d’une dizaine de blessés par armes blanches.

Ces violences se font au vu et au su des autorités locales. La gendarmerie déployée dans ce quartier n’est intervenue qu’à la dernière minute. C’est-à-dire après la sale besogne de la bande armée du parti présidentiel.

Dans un communiqué le parti d’Alpha Condé nie toute responsabilité et appelle au calme même si certains trouvent cette déclaration de façade face aux propos des responsables relayés sur les réseaux sociaux.

Cellou Dalein Diallo devait tenir un meeting dimanche dans la ville mais son cortège en a été empêché à une centaine de kilomètres par des jeunes aux tee-shirts jaunes, couleur du RPG.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0